Flavia Coelho©Bernard Benant

Flavia Coelho

 

Flavia Coelho et Mundo meu à l’écoute chez Vibration Clandestine

 

 Flavia Coelho et son album Mundo meu, dans les bacs depuis le 3 juin, sont un plongeon au pays du soleil, du foot, de la samba et des favelas. Néanmoins Flavia fait la part belle aux musiques qui l’influencent depuis le très jeune. Musique africaine, hip-hop, ragga, jazz, rock et funk sont habillement mêlés aux sonorités brésiliennes. Ne serait-ce que par la voix suave de Flavia, on ne pourrait se tromper sur ses origines qui l’ont fortement inspiré pour Mundo meu. Dansant et chaleureux, c’est le deuxième album de Flavia Coelho qui se joue actuellement sur de nombreuses scènes estivales françaises. Après le printemps de Bourges, la fête de l’huma, Terre de Blues à Marie Galante, elle sera le 13 juin au Festival Aluna à Ruoms (Ardèche, 07), à la fête de la musique à Lyon, au reggae sun ska à Bordeaux le 1er septembre, Flavia terminera sa tournée estivale à l’Olympia le 17 octobre. (Toutes les dates de sa tournée sur son site).

un plongeon au pays du soleil, du foot, de la samba et des favelas.

 L’été sera donc indien pour Flavia et son monde dans lequel elle nous raconte ses racines : « Dans Mundo meu je ne chante pas que la beauté du Brésil, le danger je l’ai senti toute ma jeunesse. ». Solidarité, travail, amour, immigration et tradition sont les mots forts de l’album de la Brésilienne qui a su se faire accompagner. Patrice, Tony Allen, Woz Kaly, Fixi et l’Ultra Bal, Speech (Arrested Development) ont collaboré à cet album Made In Brésil. Avec l’Argentine La Yegros, Flavia Coelho font partie de cette nouvelle génération sud-américaine, plein de talent et de fougue, qui ne pense s’arrêter aux frontières de leur pays.

flaviacoelhomusic.com

Partager :