Logo

Red Bong

 

 Quand on leur demande une biographie afin d’être sûr de ne pas dire de conneries, ils nous envoient une présentation des membres du groupe version carte Magic (force, mental et charisme). Ok, RED BONG ne se prend pas au sérieux mais pour autant, l’album sorti le 7 juin, La crise sur le gâteau, est une véritable claque en forme de coup de gueule électro hip-hop à la mode stéphanoise (ça ne veut rien dire mais ça fait bien). Quelques semaines après la sortie de l’album, le quatuor des RED BONG répond aux questions de Vibration Clandestine. Attention aux réponses !

 

L’interview des Red Bong par Vibration Clandestine

 

Pochette Album
Pochette Album

 Avec La crise sur le gâteau (bon titre d’album), vous balancez dur sur l’actualité, les cibles en prennent pour leur grade. Pour vous, album rime-t-il avec défouloir ?
Pour nous album rime avec sébum ou rhum….blague à part, c’est en effet un défouloir, une manière d’expulser toutes les contraintes de la vie et de pousser un coup de gueule contre les choses qui nous déplaisent ou de mettre en avant ce que l’on aime ! Certains font de la zumba, d’autres des bracelets brésiliens…nous on fait des morceaux. On a pris des cheveux blancs depuis 1998 donc nos textes sont un peu moins frontaux, mais sous couvert de second degré, on essaie juste de dire ce que l’on pense de la société dans laquelle nous évoluons….et mettre le doigt sur ce qui ne va pas c’est déjà résoudre une partie du problème même si cela reste totalement utopique.

 

 Avec le morceau Sondage, vous mettez sur papier la façon dont les Français sont manipulés par les sondages. Pensez-vous que ce soit une forme de restriction des libertés ?
Nous sommes harcelés par les sondages encore plus désormais avec les multitudes des chaînes d’informations qui malheureusement basent leur travail sur le « buzz », tout comme Internet. Tous ces sondages au final ne veulent plus rien dire, on se croirait manipulés et c’est dangereux de faire croire que l’opinion a un intérêt alors qu’elle ne sert que le jeu politique. De plus, les ¾ de ces sondages sont ridicules et c’est ce dont on se moque dans ce morceau. On se fout royalement de savoir si les Français sont pour ou contre le mauvais temps… Tous ces sondages ne riment à rien et ne font pas avancer le débat. Tu as raison c’est une forme de restriction des libertés individuelles, en même temps chacun est libre de se laisser manipuler par les médias ou non…. C’est tout de même fatigant que certaines rédactions passent 5 minutes sur le retour de Sarkozy, les histoires de fesses d’Hollande pour savoir ce que les français en pensent et 5 secondes sur la Syrie… Y a plus que le buzz qui compte, c’est pas étonnant que les gens de la télé-réalité deviennent les stars du néant !

 

 Dans le clip de Sondage, vous êtes magnifiquement vêtus. Cela n’a pas dû être facile de tourner un clip dans lequel il est difficile de rester sérieux ?
On s’est bien marré déjà, donc c’est l’essentiel. Rentrer dans la peau de journalistes n’était pas très dur et nos parents étaient ravis de nous voir habillés en costume pour une fois ! L’idée n’était pas révolutionnaire à la base mais coulait de source avec ce morceau…c’est surtout la réalisation d’Allan Faure fondateur de Qwiish Production qui rend ce clip de qualité, c’est d’ailleurs lui qui réalisera notre prochain clip pour Septembre. Merci en tout cas pour le compliment vestimentaire.

 

 Dans Picsou, vous crachez sur les exilés fiscaux (réaction légitime). Que feriez-vous pour stopper ce mouvement ?
Ce morceau peut paraître totalement démago mais il faut le voir plus comme un simple coup de gueule… Ils font quand même rire ces Français, qui râlent contre Hollande avec ses 75 % et son pseudo combat contre les riches, et qui menacent de se barrer. Il n’y a pas eu de changement « maintenant », demain ou hier… Les plus riches continuent de se gaver et s’ils ne veulent pas participer à la collectivité et bien oui, qu’ils se barrent définitivement sans profiter des avantages du service public français, c’est tout. Que tous ces chefs d’entreprises, artistes ou politiques partent, on ne les retient pas….on sera appauvris mais il y aura quand même beaucoup moins de cons dans ce pays…et s’ils pouvaient amener avec eux tous les électeurs du FN et ben ils ne nous manqueront pas.

mettre le doigt sur ce qui ne va pas c'est déjà résoudre une partie du problème ! 

 Pourquoi avoir écrit Pas de thème ?
Le morceau Pas de thème est le constat que font pas mal de personnes qui écrivent des textes. Le thème est la partie essentielle d’un morceau, et on se retrouve souvent confronté à la page blanche. C’est une manière de se moquer de nous-mêmes mais aussi de la musique française actuelle, car celle qui est diffusée massivement à la radio ou la télé ne possède pour la plupart plus aucun thème. C’est la mise en avant de la sous-culture de plus en plus… Quel intérêt ont les morceaux de la fouine ou rohff ou keen-v ? Ce sont justes des morceaux de campagnes pour l’UMP où l’individualisme, l’argent et le bling bling sont mis au rang d’aboutissement ultime ! Et puis c’est surtout le fait aussi que nous sommes de gros fainéants….fatigués de chercher des thèmes de morceaux !

 

 Comment qualifierez-vous La crise sur le gâteau ?
« La crise sur le gâteau » c’est un peu histoire de balancer une nouvelle crotte de nez comme des sales gosses, mais c’est également après tant d’années d’existence la touche finale, pour fermer la boucle, ce qui ne veut pas dire que c’est notre dernier album, on viendra encore faire chier le monde vous inquiétez pas. Et puis ce jeu de mot, c’est également pour montrer que cette pseudo crise est bien pratique une fois de plus pour justifier les actes de nos politiques et des puissants qui dirigent la planète….c’est plus facile de demander à la masse de se serrer la ceinture quand on dit que c’est la crise, elle voit encore moins qu’elle est en train de se faire entuber. Cette crise est une vaste escroquerie, une cerise posée sur un gâteau qu’ils ne veulent pas partager.

 

 En septembre, vous allez entamer votre tournée. Deux ou trois dates à annoncer ?
On entame en effet une tournée pour cet album qui débutera le 12 septembre par le festival « Unfamous rezistenza » qui se déroulera près de Toulouse. Plein d’autres dates sont prévues ensuite, vous pourrez les découvrir via le net prochainement.

 

Le mot de la fin : Comme disait Coluche : « Je crois bien que les cons de l’année prochaine, y sont déjà là ! »

www.redbong.net

Partager :